Ad litteram

Mon parcours

Les études : 1983-1988

•  Maîtrise de lettres modernes, à Aix-en-Provence puis Paris
•  DUT métiers du livre, à Bordeaux
Ma passion pour les lettres m'a très vite amenée au monde de l'édition. Des rencontres avec Hubert Nyssen au soutien de mes professeurs Raymond Jean puis Jean Verrier, la certitude de vouloir me lancer dans cette voie a pris forme.


Mes premiers pas dans le métier : 1988-1991

•  Rédaction et édition de brochures et guides touristiques, Jet Tours, Paris
•  Édition d’un magazine jeunesse et de méthodes pour l’apprentissage des langues par les enfants, Mini-Schools, Paris
•  Assistante de fabrication, Édisud, 
Aix-en-Provence
Mes premières expériences ont mis sur mon chemin des personnes formidables, qui m'ont appris mon métier : Gérard Grée, maquettiste et illustrateur, dont les livres avaient habité mon enfance, a été le premier. Puis j'ai eu la chance de rejoindre l’équipe d’Édisud, où Jean-Luc Gilles, le chef de fabrication, et Anne-Marie Lapillonne, la directrice éditoriale, m’ont aussi beaucoup apporté.


L’expérience : 1991-1995

•  Chef de fabrication, Éditions de l'Aube, La Tour-d'Aigues
Au sein des éditions de l'Aube, j’étais en charge de la fabrication, tout en en assurant les multiples tâches, de la mise en page aux corrections, en passant par les relations avec les imprimeurs et photograveurs, les auteurs et traducteurs, directeurs de collections, etc. Ce fut le lieu de rencontres marquantes avec des traducteurs auxquels je reste très attachée et avec mon amie Liliane Dutrait, traductrice et correctrice, qui m'a beaucoup appris et avec qui j’ai partagé jusqu’à la fin de belles aventures en correction.


L’envol : 1996

•  1996 : création de la SARL Ad litteram
Certains de mes premiers partenaires n’existent plus (La Taillanderie, Le Fil invisible, avec qui j'ai eu de très heureuses collaborations), mais j’ai dès le début travaillé pour les éditions Philippe Picquier et les éditions Indigène.
Pour Picquier, j'assure le suivi éditorial de projets, du manuscrit au BAT, incluant la préparation de copie, les corrections, la mise en page, les relations avec les auteurs et traducteurs. Les liens amicaux avec l’équipe et la qualité des textes publiés sont un bonheur quotidien. En outre, grâce aux éditions Picquier, j'ai eu le plaisir de travailler avec Jacques Cotin, ancien directeur des éditions de la Pléiade, qui lui aussi m’a beaucoup apporté.
Pour Indigène, je suis lectrice, correctrice et maquettiste. J’apprécie l’engagement des éditeurs, Sylvie Crossman et Jean-Pierre Barou, pour des idées que je partage.
En 2006, s'est ajoutée la collaboration avec 5 Continents Editions, qui m'ont offert des travaux sensationnels, dans le domaine des arts, d’Asie, d’Afrique ou d’ailleurs, de la photographie, des beaux-arts. J’admire la qualité de leurs productions, et je suis ravie de participer aux projets qui me sont confiés, outre le plaisir des relations amicales avec Laura Maggioni, la directrice éditoriale.


Actions de formation

•  1999 : institut Image, Nîmes
Formation « Typographie, maquette, mise en page et suivi éditorial », auprès d’un public d’adultes

•  2006-2009 : IUT « Métiers de livre », Aix-en-Provence
Enseignante en « Typographie et correction »

•  2013-2014 : Société française des traducteurs
Formation professionnelle « Orthotypographie »